Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
poésie et brouillard

Douleur monotone (d'automne)

4 Septembre 2016, 17:03pm

Publié par drink 75

Douleur monotone (d'automne)

Bois un verre d'alcool fort pour oublier ta douleur a la con, petit mec

Nos vies instantanées tu te souviens comme tu aimais lêcher son con

A la plus belle femme du monde qui gémissait comme un animal traqué un animal bordel

Bois un godet enculé qui te plains de tout ce que tu souffres pauvre petit occidental

Nos douleurs jalouses de ce que nous ne serons jamais, de ce que nous ne voulons plus

A l'arrivée des sentiments j'ai bien cru que la vie me quittait putain, que la vie me quittait enfin

Bois encore un peu pour oublier tout ce que tu ne seras pas, vacille les idées fades,

Nos faces enfiévrées,douleur monotone, une vie de soubresaut de désirs vagabonds,

A comme j'aimerais t'enfermer dans ma douleur éparse, dans mon âme irréel,

Bois un verre je te prie, je t'en prie bois une larme de mes yeux

Nos carcasses ne sont plus que des vagues qui se meurent sur le rivage, fatal,

A lêcher ton nombril, et tes seins, et tout le reste, et ta vie,

Bois encore un peu de moi et de toi et de nous et de rien,

Nos vomissements nocturnes, nos regards anthracites, nos vies de peu de rien,

A l'abordage de rien de tout de toi de moi de nous de tout.

Commenter cet article