Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
poésie et brouillard

Spasmes et tourments

8 Janvier 2017, 10:56am

Publié par drink 75

C'est ainsi que tout se finit, dans les douleurs non éteintes,

Dans les étreintes non maîtrisés, alors que des seins s'agitent, 

Sous ton nez, ce n'est pas la mort, l'orgasme,

Ce n'est qu'une illusion, une sensation d'abandon,

Je cours nu dans les rues de la douleur du manque,

je meurs dans les bras d'une femme, je meurs dans les corps des autres,

Les verres qui se succèdent, des brumes d'alcool, du brouillard électrique,

Des rafales diaphanes, escaliers mécaniques,

C'est ainsi, que la vie, dans les faveurs du soir,

Parmi les revenants, les vivants et les corps,

J'essouffle les instants, je dérive et j'entends, je dérive et j'entends, 

La mécanique palpite, tu fracasse ton âme,

Contre des corps et des nuits,

C'est ainsi que la vie jette a terre tes errements,

Apatride sentiment,

J'éteins les jours, les nuits, je ferme les yeux, les corps,

A l'horizon se traîne, des illusions soudaines, des revers vacillants,

Je ne reviendrais plus,

Comme un soupçon, encore, comme l'horizon, toujours,

Du verglas dans le sang, la bouche au creux du vide,

La mort en horizon.

 

 

 

Commenter cet article