Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
poésie et brouillard

Vaciller perpétuel

26 Avril 2017, 19:09pm

Publié par drink 75

Tu sors, dehors, tu sens l'odeur de foutre et de friture que les gens ont laissés derrière toi,

Dehors le ciel se grise comme un cauchemar vaillant, un souvenir de nuit ou ton corps vacillait dans des draps aux senteurs de sexe et de tourments,

Et puis plus rien soudain, comme une suspension diurne, des plaisirs monotones,

J'aimerais revenir et ne plus t'éloigner de mes yeux qui s'éteignent,

Te voir et te revoir, encore un peu, encore,

Dans les formes mouvantes, a l'abri de mes larmes, tu reviendrais, enfin, tu reviendras encore,

J'ai pourtant essayé, j'ai pourtant essaimé, les souvenirs d'un monde, qui n'est plus qu'agonie,

Je pleure et je t'attends, dans les tourments du soir, les frémissements nocturnes, me reviennent, me ressassent,

Je caresse ton âme, comme un adieu soudain, dans mes yeux précipice, dans mon coeur interstice,

La nuit comme un refrain au gimmick incertain.

Commenter cet article