Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
poésie et brouillard

Fureur dans la neige

17 Juin 2017, 19:48pm

Publié par drink 75

 

Et puis je cours, crétin, je bois des coups, enfin, je me demande ou tu es ce que tu fais, et je ne sais plus, je me souviens de cette fille a la chatte épilée, un peu,

Pas tant que ça enfin, j'ai revu tes yeux et ta douleur, j'ai tout plié, au fond de ma poche, enfin, au fond, j'ai comme qui dirait la vie en suspend, de peu,

Je vais dans les couloirs, et je regarde encore un peu, tes seins mouvants dans lesquels je me perds parfois, dans les vies de peu, qui me fatigue, un peu,

Je me rends compte de votre tristesse, de vos amphibies réactions, je dédouane votre âme sur des murs atones, ou l'écho se meurt, de peu,

Et puis tu te souviens courir dans les rues de la ville ou la mer vient finir,

Je ne suis plus que larmes et émotions factices, je me noies croies le un peu

Avec cette fille et ces soubresauts et cette sensation, jour atone,

Je reviens un peu plus loin du rien, je reviens de rien,

Les souvenirs sont des épices qu'on ne peut que rebeller encore, pour ne pas oublier ces promesses qu'ils ne seront jamais,

La vie est un sarcasme qui ne mérite pas une meilleur illusion, qui ne mérite pas, qui ne mérite plus, non, qui ne mérite rien de plus.

 

Commenter cet article