Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
poésie et brouillard

Vaciller perpétuel

26 Avril 2017, 19:09pm

Publié par drink 75

Tu sors, dehors, tu sens l'odeur de foutre et de friture que les gens ont laissés derrière toi,

Dehors le ciel se grise comme un cauchemar vaillant, un souvenir de nuit ou ton corps vacillait dans des draps aux senteurs de sexe et de tourments,

Et puis plus rien soudain, comme une suspension diurne, des plaisirs monotones,

J'aimerais revenir et ne plus t'éloigner de mes yeux qui s'éteignent,

Te voir et te revoir, encore un peu, encore,

Dans les formes mouvantes, a l'abri de mes larmes, tu reviendrais, enfin, tu reviendras encore,

J'ai pourtant essayé, j'ai pourtant essaimé, les souvenirs d'un monde, qui n'est plus qu'agonie,

Je pleure et je t'attends, dans les tourments du soir, les frémissements nocturnes, me reviennent, me ressassent,

Je caresse ton âme, comme un adieu soudain, dans mes yeux précipice, dans mon coeur interstice,

La nuit comme un refrain au gimmick incertain.

Voir les commentaires

Innocence

16 Avril 2017, 16:03pm

Publié par drink 75

Parle moi des ténèbres s'il te plait, s'il te plait, comme j'aime quand l'alcool vient a moi,

Comme j'aime,

Innocent sous la cendre, éperdu dans le fleuve, je regarde le ciel, tu sais, tu vois,

Pieds dans la boue, relents putrides, journées de larmes,

Parle moi s'il te plait, reviens danser encore, dans les bras des supplices,

Arrogant sous la neige, dans les corps et les coeurs éteints des enfants morts,

Agonie des sarcasmes, tourbillon des brouillards, j'éclos parmi le rien,

Il n'y a plus que le jour, dans nos semences agiles, parmi les soupirants,

Creusons toujours les nuits, les folies, creusons des précipices,

Pour s'y jeter enfin, dans la fièvre, a l'envie, éperdus de tristesse, de joie,

Dansant, dansant encore, a la nuit flamboyante.

 

 

Voir les commentaires

Résonne le pavé

15 Avril 2017, 22:48pm

Publié par drink 75

Cours, cours encore un peu, cours encore un peu s'il te plait,

Aimerais-tu t'échapper malgré moi, malgré toi, malgré tout,

Vide les verres vide ce qu'il te reste, vide encore et toujours les verres,

Que te tendent des femmes dans l'aurore de leur corps, dans la nuit ivoire gris,

Valse, valse, tombe, tombe, tords le monde, en teintes rousses et brutales, fatales,

Subir disent ils, pas sur le sol, hémoglobine, trempe les draps, ôte la vie,

Couleur monotone et faciles errances, gratter les plaies, sanctuarise le rien,

Devenir, devenir, écraser les soupçons, tordre les avalanches, repousser encore, repousser,

Bois le vain s'il te plait, comprends l'inanité ton existence atone, le banal de ton âme,

Eclaire la certitude, le cafard angélique, les diurnes suffisances, l'éclat de nos pupilles,

Arracher les supplices, deviner les serments, il y aura des visions de faibles certitudes,

Cours, et cours encore, cours et cours, tu ne rattraperas pas ton ombre, ton précipice.

Voir les commentaires

Entraille parmi les miens

8 Avril 2017, 20:57pm

Publié par drink 75

 

Inconnu dans les rues, les douleurs intensives, parmi les bombes,

Corps déchiré, coeur éteint, murs humides, transe de rien,

Et ta vie qui pelote, cris d'enfants, hurlements, carosses et phénomènes,

Raser les environs, les uniformes larves, les généraux qui crânent,

Incendies, mort et mort, vies brisées, cadavres sur le sol,

Larmes, saison des guerres et danses macabres, parfum de pourriture,

Au milieu des chemins, des squelettes bougent encore, visions un peu fanées,

Des rives du jourdain, des senteurs de l'euphrate, la chaleur agonise,

A l'écart, un peu sale, du verre transperce l'aube, bruit des bombes, autres tombes,

Dans les chemins ténèbres, au sommet de l'enfer, a l'aube du néant,

Sourire ravalé, atone et interdit, vacillant, au milieu des charniers, le souffle un peu éteint,

Agonise, un rien d'humanité, la vie ne respire plus, agonise.

Voir les commentaires